Tasnîm

 

bout_presbout_artbout_imbou_livbou_biogbout_agenbou_cont

 

AL-GHAZÂLÎ L'ALCHIMISTE DU BONHEUR

***

Réalisateur Ovidio Salazar
Acteurs Ghorban Nadjafi, Daryush Arjmand, Mittra Hajjar, Abdolreza Kermani...
Intervenants Hamza Yusuf, T.J. Winter, Seyyed Hossein Nasr, Mahmoud Bina...
Durée 1h20
Date de Sortie 9 Juin 2007

*

 

France 2 - Emission « Islam » - 01/04/2012

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Commander le DVD sur www.lumieresdorient.com
 
  dvdghazali

 

 

Abû Hâmid al-Ghazâlî (1058-1111) est sans doute l’une des plus importantes autorités religieuses et spirituelles de l’Islam. Celui qui fut surnommé hujjat al-islâm, ‘‘la Preuve de l’Islam’’ a été lu et médité depuis des siècles en terre musulmane. Pourtant que sait-on réellement du cheminement intérieur de ce grand penseur et de son évolution spirituelle ?

C’est précisément parce que l’homme d’aujourd’hui éprouve une certaine difficulté à saisir la personnalité des grands porte-parole de la sagesse et la profondeur de leur message qu’Ovidio Salazar se décida à réaliser ce film où la précision historique ne le cède en rien à la beauté de la reconstitution des scènes. Ces dernières sont entrecoupées de commentaires aussi pénétrants qu’éclairants donnés par quelques uns des meilleurs spécialistes mondiaux d’al-Ghazâlî : T. J. Winter, Seyyed Hossein Nasr, Hamza Yusuf…

Par son talent, le réalisateur a su mettre en parallèle le parcours d’al-Ghazâlî et la soif de l’homme moderne en quête de certitude et de paix intérieure. O. Salazar nous donne ainsi à voir le récit d’une vie qui interpelle l’homme au plus profond de lui-même.

Le questionnement sur son époque troublée politiquement et socialement, et son insatisfaction face aux ‘‘savoirs officiels’’ ne sont pas étrangers au cheminement spirituel d’al-Ghazâlî et à son refus du littéralisme conformiste, lesquels aboutirent à l’écriture de son œuvre maîtresse : Ihyâ’ ‘ulûm al-dîn, la Revivification des sciences de la Religion. Par cet ouvrage, cet homme de sagesse a ouvert la voie de la profondeur et de l’intériorité à de nombreuses générations :


« En résumé, celui dont l’œil intérieur n’est pas ouvert ne perçoit de la religion que l’écorce et l’apparence, non le fond et la réalité. »

On comprend pourquoi le message d’al-Ghazâlî n’a rien perdu de sa fraîcheur ni de son actualité.

 

 

Tayeb CHOUIREF

  photo2ghaz
 
  photoghaz